Mobilisation passive

Définition:

Les mobilisations passives comprennent tous les mouvements effectués volontairement par le thérapeute (masseur) sur un patient « passif » relâché. Ces mouvements ou mobilisations intéressent les membres, le tronc et la colonne vertébrale. Elles respectent les amplitudes articulaires physiologiques et propre à chaque patient. Elles sont toujours précédées d’un échauffement de l’articulation, et sont non douloureuses. Dans la mesure du possible, elles doivent être pratiquées en décoaptation (traction) et peuvent être associées à un pompage articulaires (tractions / relâchements).
Pourquoi / but:
Toute tension musculaire, induite par un travail musculaire excessif ou par accumulations de chocs mécaniques (ex à chaque foulée un marathonien supporte 5 à 7 fois son poids de corps), entraîne des pressions
intra- articulaires considérables et des tensions des ligaments et tendons péri-articulaires.
Ces pressions sont responsables de douleurs, de raideurs articulaires, d’engourdissement, et de sensations de douleur de membres ; ces pressions entretiennent tensions et contractures musculaires.
Le massage et le repos réduisent ces tensions, mais les mobilisations passives amplifient et accélèrent cette récupération, favorisent le bien-être et la reprise précoce et non douloureuses des activités physiques.

Ce contenu a été publié dans La massothérapie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.