Le tissu myofascial et les conflits systèmes

Le tissu myofascial est un terme utilisé en médecine et en physiothérapie pour décrire le tissu conjonctif qui entoure et relie les muscles et les fascias du corps. Il est composé de fibres de collagène et d’autres composants qui fournissent soutien et structure aux muscles.

Le terme « myofascial » est dérivé de « myo » qui signifie muscle et « fascia » qui fait référence au tissu conjonctif. Le tissu myofascial est présent dans tout le corps et joue un rôle important dans la fonctionnalité des muscles et des articulations.

Des problèmes tissulaires myofasciaux peuvent survenir en cas de dysfonctionnement ou de restrictions dans ce tissu.

Des adhérences, des tensions ou des nœuds peuvent se former,ce qui peut entraîner des douleurs musculaires, une diminution de la mobilité et des problèmes de posture.

Il est important de noter que le terme « tissu myofascial » est généralement utilisé en anglais. La traduction en français serait : tissu musculaire-fascial. Ce qui sous-entends qu’il a la possibilité de régulariser sa tension comme le ferait un muscle.

Je vais tenter de vous expliquez l’analyse personnelle des tensions qui surviennent dans les fascias.

Si vous voulez des références scientifiques sur mon analyse. (Je n’en ai pas trouvé)

Si vous avez des références, je suis intéressé.

Maintenant que les choses sont claires, je continue! Voilà un schéma avec plus d’explications:

Les émotions – principe d’action , cela veut dire quoi ?

Nous pourrions dire le niveau d’activité ou le niveau de l’énergie

_Pour A, le système étant en mode de défense, il se prépare à augmenter son niveau d’activité avec une pression vers l’extérieur.

_Et B, par un effondrement de l’activité qui crée une pression vers l’intérieur. (baisse de l’activité)

Après, les Directions – principe mécanique.

Chaque point 1, 2, 3, 4 muni d’un variateur de pression qui varie de v1 à v10 est dirigé par la proprioception.

Pour générer un équilibre quel qu’il soit.

Imaginons que le variateur soit bloqué sur une pression.

Exemple :

1 gauche bloqué à v3 quand 3 gauche est à v3, aucune douleur mais dès que le besoin de changer se fait sentir.

Il y a apparition de douleur ou diminution de mobilité etc.……

Stratégie de compensation, recherche dans la structure musculaire pour augmenter ou diminuer un muscle une articulation etc… Le cerveau a de multiples actions possibles pour résoudre le conflit.

Maintenant ajoutons une émotion vers l’extérieur, la peur par exemple :

Donc cela pousse vers la gauche avec une pression vers le haut. Conséquence possible, pression sur un muscle et pression sur le système lymphatique.

Avec des répercutions sur le système environnant avec modification de la position, etc…

Gabriel Garcia Massothérapeute

Les solutions pour résoudre ce type de conflit, à date, le plus efficace pour mes clients, proviennent de l’école de formation Neuera

https://academianeuera.com/

Ce contenu a été publié dans Articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.